Commentaire post-blogue Partie IV

Commentaire post-blogue Partie IV

« L’effet ENTOURAGE du Cannabis »

Il semble que les extraits enrichis d’un cannabinoïde de la plante soient souvent plus avantageux que le cannabinoïde purifié.

En effet, plusieurs auteurs notent une meilleure efficacité et sécurité avec les extraits botaniques riches en cannabidiol (CBD) comparés au CBD purifié notamment en épilepsie réfractaire, en cancer et dans les maladies inflammatoires de l’intestin. (1,2,3) (suite…)

Continuer la lectureCommentaire post-blogue Partie IV

Probiotiques et santé mentale

Probiotiques et santé mentale

 

Les microbes logés dans votre intestin peuvent-ils jouer un rôle dans la dépression et l’anxiété?

Quelle est la place des probiotiques dans le traitement de ces problèmes particuliers?

Lesquels conseiller?

 Selon Hippocrate, qui a vécu des centaines d’années avant Jésus-Christ : Toutes les maladies débutent dans l’intestin. Aurait-il eu en partie raison?

  (suite…)

Continuer la lectureProbiotiques et santé mentale

Pourquoi traiter la dépression? ou les conséquences de ne pas la traiter.

Pourquoi traiter la dépression? ou les conséquences de ne pas la traiter.

L’Organisation mondiale de la Santé vient d’annoncer, tout récemment, que la dépression représente le plus lourd fardeau dans le monde en termes de problèmes de santé, devançant ainsi toutes les autres maladies. Elle contribue à la plus grande incapacité globale, soit 7.5% de toutes les années vécues en incapacité, selon les statistiques de 2015. Son impact économique est considérable : on estime que les pertes de productivité mondiales sont de mille milliards de dollars par année.
Au Canada, la dépression coûte 50 milliards de dollars par année dont 33 milliards aux entreprises, en diminuant la productivité au travail (présentéisme) et en causant l’absentéisme.
C’est aussi la principale cause mondiale de mortalité par suicide avec environ 800,000 morts par année. Le risque de suicide est au moins 20 fois plus élevé chez les patients déprimés que dans la population générale.

La dépression est également une maladie de l’organisme entier. Elle contribue et détériore de nombreux autres problèmes médicaux.

(suite…)

Continuer la lecturePourquoi traiter la dépression? ou les conséquences de ne pas la traiter.

Le choix de l’antidépresseur peut être influencé par l’indice de masse corporelle et par le sexe du patient

Le choix de l’antidépresseur peut être influencé par l’indice de masse corporelle et par le sexe du patient

Selon une nouvelle recherche (non subventionnée par l’industrie pharmaceutique), si on traite des patients déprimés avec un IMC élevé, on peut doubler le nombre de personnes qui répondent à un antidépresseur lors du premier essai en choisissant la bonne molécule.

(suite…)

Continuer la lectureLe choix de l’antidépresseur peut être influencé par l’indice de masse corporelle et par le sexe du patient

Rôle des déficiences en zinc et en magnésium dans la dépression

Rôle des déficiences en zinc et en magnésium dans la dépression

L’émergence d’une mauvaise alimentation chez les personnes déprimées est bien connue et les déficits nutritionnels, particulièrement en certains minéraux, ont été associés à une augmentation des risques de symptômes dépressifs.

Dans une étude chez 184 personnes âgées, près de la moitié des patients avaient un déficit nutritionnel et une dépression comorbide. (Payahoo L et al, Health Promot Perspect. 2013)

De nombreuses complications peuvent survenir suite à des déficiences micronutritionnelles incluant des anomalies des fonctions cognitives et de la performance neuromotrice, des effets négatifs sur la morphologie du cerveau et sur les réseaux neurochimiques. (suite…)

Continuer la lectureRôle des déficiences en zinc et en magnésium dans la dépression

La cessation tabagique et la collaboration des dentistes avec les pharmaciens via PHARMAPSY

La cessation tabagique et la collaboration des dentistes avec les pharmaciens via PHARMAPSY

 

Nous avons discuté avec une dentiste, PHD en santé communautaire, la Dr Pascaline Kengne Talla qui travaille au Centre de Recherche du CHU de Québec, à l’Hôpital St François d’Assise.

Ses travaux et d’autres études récentes conduisent à la conclusion que plusieurs dentistes sont préoccupés par les conséquences du tabagisme chez leurs patients (cancer buccal, parodontite…) mais aussi par les stratégies pour soutenir les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer.

(suite…)

Continuer la lectureLa cessation tabagique et la collaboration des dentistes avec les pharmaciens via PHARMAPSY