Category Archives: Pharmapsy

Le cannabis à des fins médicales. Partie VI « Le cannabidiol : une drogue très polyvalente. »

Tous les mammifères, incluant les humains, possèdent deux principaux récepteurs auxquels peuvent se lier les cannabinoïdes extraits de la plante de cannabis ou phytocannabinoïdes. Le récepteur CB1 est localisé principalement dans le système nerveux central et le récepteur CB2 dans les tissus périphériques. Parmi les deux principaux phytocannabinoïdes (le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD)), le THC a une forte affinité pour le récepteur CB1, ce qui lui confère ses effets psychoactifs. Par contre, le CBD n’a que peu ou pas d’affinité pour le récepteur CB1 et qu’une faible activité sur le récepteur CB2 et il n’a pas d’effet psychoactif (1,2). Lire la suite

Le cannabis à des fins médicales. Partie V « Le cannabidiol : un produit en vente libre et/ou un médicament d’ordonnance. »

Le Sativex qui contient des quantités à peu près égales de cannabidiol (CBD) et de delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) a été approuvé au Canada in 2005 pour le traitement de la sclérose en plaques et, en 2007, pour le traitement de la douleur cancéreuse (1). L’Epidiolex qui est un extrait de cannabis presque pur (98% CBD) vient… Lire la suite

Commentaire post-blogue Partie IV : « L’effet ENTOURAGE du Cannabis »

Il semble que les extraits enrichis d’un cannabinoïde de la plante soient souvent plus avantageux que le cannabinoïde purifié. En effet, plusieurs auteurs notent une meilleure efficacité et sécurité avec les extraits botaniques riches en cannabidiol (CBD) comparés au CBD purifié notamment en épilepsie réfractaire, en cancer et dans les maladies inflammatoires de l’intestin. (1,2,3) Lire la suite

Le cannabis à des fins médicales. Partie IV « Des médicaments d’ordonnance aussi. »

Selon Brown et Farquhar-Smith, les résultats plutôt mitigés du cannabis sur le soulagement de la douleur cancéreuse rapportés dans les études récentes, pourraient être attribuables, en partie, à l’usage de cannabis végétal plutôt qu’à celui d’agonistes sélectifs des récepteurs des cannabinoïdes (1). Le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD) sont généralement mieux dosés et mieux… Lire la suite

Le cannabis à des fins médicales. Partie III « Données probantes versus compassion. »

Dans l’enquête canadienne sur le cannabis de 2017, les deux formulations de cannabis le plus souvent utilisées à des fins médicales sont les fleurs séchées (81%) (marijuana présumément fumée ou vaporisée) et les produits comestibles (30%) (1). Les autres formulations (huiles, concentrés, liquides et teintures) sont utilisées plus rarement. La somme des pourcentages excède de… Lire la suite

Le cannabis à des fins médicales. Partie II « Encore beaucoup à faire là-aussi. »

Bien que les soins de santé soient, au Canada, un domaine de compétence strictement réservé aux Provinces et Territoires, privilège qui d’ailleurs ampute une portion considérable de leur budget, le gouvernement canadien occupe, depuis deux décennies, pratiquement tout l’espace en ce qui concerne l’usage de la marijuana à des fins médicales. Ceci s’explique sans aucun… Lire la suite

Le cannabis à des fins médicales. Partie I « Encore beaucoup à faire là-aussi. »

  En prévision du 17 octobre 2018, date officielle de la légalisation du cannabis au Canada, Santé Canada lançait, au printemps 2017, une vaste enquête à travers le pays sur la consommation de cette drogue à des fins récréatives (illicite à l’époque) et à des fins médicales (autorisée depuis juillet 2001). Cette collecte de données… Lire la suite

Risque de suicide très élevé après une hospitalisation en psychiatrie

Dans les 3 mois suivant son hospitalisation en soins psychiatriques, le risque de suicide d’un patient est immensément élevé. C’est ce qui ressort d’une méta-analyse synthèse qui regroupe une recherche de 50 ans sur le sujet. Le taux de suicide avoisine les 100 fois le taux global de suicide. (1132 par 100,000 personnes/années) Chez les… Lire la suite

Probiotiques et santé mentale

  Les microbes logés dans votre intestin peuvent-ils jouer un rôle dans la dépression et l’anxiété? Quelle est la place des probiotiques dans le traitement de ces problèmes particuliers? Lesquels conseiller?  Selon Hippocrate, qui a vécu des centaines d’années avant Jésus-Christ : Toutes les maladies débutent dans l’intestin. Aurait-il eu en partie raison?   Lire la suite

Pourquoi traiter la dépression? ou les conséquences de ne pas la traiter.

L’Organisation mondiale de la Santé vient d’annoncer, tout récemment, que la dépression représente le plus lourd fardeau dans le monde en termes de problèmes de santé, devançant ainsi toutes les autres maladies. Elle contribue à la plus grande incapacité globale, soit 7.5% de toutes les années vécues en incapacité, selon les statistiques de 2015. Son… Lire la suite